Quand il est question de dessin vectoriel, Illustrator est certainement le programme le plus utilisé et le plus réputé. Cette réputation est sûrement due à son efficacité et sa liberté de créativité presque illimitée pour le graphisme. Cela grâce aux divers outils qu’il propose et ses centaines de commandes ainsi que ses trentaines de panneaux. Illustrator est également connu pour sa compatibilité et le fait d’être complémentaire à d’autres logiciels de la Suite Adobe. Il concerne surtout le monde de l’édition, de l’animation, du web, etc. En clair, il intervient dans tous les secteurs qui requièrent de la créativité dans le cadre de l’expression graphique. Illustrator est le meilleur allié des webdesigners permettant de mener à bien les projets les plus hardis. Découvrez à travers cet article les avis des clients à propos de cet outil.

Présentation du produit

Illustrateur est un logiciel éditeur de graphiques vectoriels. Il est développé et commercialisé par Adobe Systems. Il s’agit d’un programme informatique aidant les utilisateurs à éditer et à composer des graphiques vectoriels de manière interactive sur un ordinateur. Puis, ils les sauvegardent sous différents formats graphiques vectoriels comme PDF, SVG, EPS, WMF, etc.

Historiquement, Illustrator a été développé pour le système d’exploitation Macintosh au cours de l’année 1985. C’est un produit conjoint du logiciel Photoshop. Ce dernier concerne la manipulation des photos numériques et des styles d’illustrations photo sur ordinateur. Tandis qu’Illustrator engendre des finitions étonnantes dans la composition et la conception graphique de logo. Illustrator 88 a été le nom du logiciel lancé en 1988. Depuis, cette version 1.7 intègre de nombreux nouveaux outils et fonctionnalités.

Dans le cadre des dessins graphiques vectoriels, l’image peut être transformée via l’interface du programme. Celle-ci est ensuite enregistrée telles les conversions aux formules mathématiques. Ensuite, les opérations mathématiques de cet éditeur sont utilisées pour déformer, déployer et changer la couleur dans ou sur l’ensemble de l’image. Ces outils sont fournis à l’utilisateur de façon intuitive à travers l’interface graphique à l’écran de l’ordinateur. Ainsi, il est possible de sauvegarder l’image sous forme de bitmap. Sinon, de concevoir un bitmap de haute résolution depuis un fichier vectoriel pour pouvoir les utiliser après.

Toutefois, les formats vectoriels ne conviennent pas toujours à certains travaux graphiques. Tel est le cas pour les dispositifs comme la caméra et le scanner. Ces derniers ne peuvent pas traiter des images en vecteurs. Pour ce genre de travail, Illustrator fonctionne sur les pixels, mais non sur le dessin des éléments résolu par des formules mathématiques. Le graphisme est achevé par l’usage d’outils servant à combiner des images issues de sources vectorielles et matricielles.

Illustrator fournit des outils d’édition pour les deux types de formats. Étant donné que la plupart des parties d’une image peuvent venir d’une caméra et d’autres d’un outil vectoriel.

Voir le logiciel

 

Les différentes fonctionnalités de base d’Illustrator

Illustrator intègre une multitude de fonctionnalités intuitives permettant une finition très précise par rapport à l’édition d’image traitée avec Photoshop. Dans Illustrator, vous pouvez construire des images très droites et de gros motifs audacieux. Voici 15 fonctions très pratiques fournies par Illustrator :

1.   Le mode Tracés

Le mode Tracés vous permet de rendre bien visible le squelette de votre illustration, sans filtres, contours, style et remplissage. La solution parfaite pour travailler de manière précise quand les configurations sont nombreuses. Cette option facilite la gestion manuelle des fiches et surimpressions.

2.   Duplication rapide

Pour éviter de toujours faire le même geste pour copier/coller un objet, Illustrator offre une astuce de manipulation. Cela permet également de gagner du temps. C’est assez simple, maintenez la touche Alt/Opt enfoncée et transposez-le. Il renvoie automatiquement la copie là où vous le souhaitez. Si vous effectuez de nombreuses copies, pour concevoir un motif par exemple, passez à la commande Ctrl/Cmd+D qui répétera la duplication précédente.

3.   Illustration et arithmétique

Les cases de la barre d’option vous aident à taper précisément les valeurs de la longueur, la hauteur, etc. Dans le cas où vous désirez effectuer une transformation avec ratio, entrez seulement la formule mathématique qui concorde. Un autre exemple, si vous voulez diviser une largeur en deux, terminez votre valeur par/2 puis validez.

4.   Le mode Isolation

Illustrator possède le mode isolation depuis sa version CS3. Il fonctionne en cliquant deux fois sur un objet ou un ensemble d’objets. Ensuite, il prend la forme d’un chemin sous les champs des options : Calque — Groupe — Objet. Le but est de verrouiller provisoirement tout ce qui n’a aucun rapport avec l’objet à modifier. D’un point de vue optique, il se traduit par le contraste entre l’élément à modifier et ce qui l’entoure. Pendant la modification, l’objet reste normal et son environnement devient transparent.

5.   Les symboles

Vous utilisez le même objet ou groupe d’objets à plusieurs reprises, des puces par exemple ? Ne trouvez-vous pas lassant de copier et déplacer l’élément à chaque modification ou de le modifier un par un ? Dans ce cas, changer l’objet en symbole. Cela vous permettra de le modifier en une seule fois chaque copie que vous réalisez.

6.   Dégradé de formes

Cet outil ne sert pas seulement à combiner des objets avec des formes différentes ; mais également de réaliser des interpolations de formes, de tracés et de couleurs. Comme option, dépliez l’onglet « Pas » et sélectionnez « Étapes », puis insérez le nombre de pas à appliquer entre vos formes. De ce fait, vous pouvez mettre en place des étapes de transitions et donner libre cours à votre imagination. Il est à noter que l’outil dégradé de formes propose un nombre infini de déformations.

7.   La barre d’état

Celle-ci est souvent négligée ; or, elle peut révéler des informations cruciales sur votre flux de travail. Il vous suffit d’ouvrir l’onglet à proximité de votre pourcentage de zoom et de la sélection de plans de travail. Ensuite, vous n’aurez qu’à suivre la mention affichée. Illustrator présente alors de nombreuses options, à savoir :

  • Affichage d’état de Version Cue,
  • L’outil en cours,
  • La date et l’heure,
  • Le nombre d’annulations effectuées,
  • Le profil ICC appliqué au document.

8.   Surimpression des couleurs

Voulez-vous que les couleurs de votre document s’empiètent sans être seulement superposées ? Ou alors qu’elles se combinent telle une couche de laque sur une couleur. Dans ce cas, choisissez vos objets et rendez-vous dans le panneau d’option d’objet. Puis cochez l’option surimpression du fond ou du contour en fonction de vos besoins. Pour éviter les dégâts dans la fusion des aplats, cliquer sur fichier puis Imprimer. Choisissez l’option « Avancée », ouvrir l’onglet « surimpression » et enfin sélectionner « Simuler ».

9.   Utiliser un dégradé à un texte non vectorisé

En général, quand on veut appliquer un dégradé à un texte, la première chose à faire est de le vectoriser. Le souci c’est que si vous songez à modifier le texte après, vous devez tout reprendre depuis le début. Le panneau « Aspect » peut être utile. Choisissez votre objet texte à partir de l’outil « Sélection ». Retirez par la suite la couleur de remplissage et si nécessaire la couleur de contour. Accédez au panneau Aspect, puis cliquez sur « Ajouter un fond » en bas du panneau. Ainsi, vous pouvez sélectionner une nuance en dégradé pour remplir votre texte. Il vous est même possible de modifier votre texte en gardant le remplissage.

10.Utiliser les effets 3D

Si vous voulez créer un objet 3D, allez plus loin que les options proposées par défaut. Cliquez sur « Plus d’options » pour découvrir toutes les options permettant de modifier l’éclairage de votre scène. Sélectionnez vos outils et personnalisez votre élément 3D. Il est à noter que vous pouvez remplacer la position de votre point lumineux initial en créant un nouveau. Cette éventualité permet de prendre le contraste de votre scène en changeant la projection d’ombre par exemple.

11.Décomposer un élément 3D

L’idée ici est de modifier un objet 3D une fois qu’il a été conçu. Pour ce faire, accédez au menu « Objet », puis sélectionnez la commande « Décomposer l’aspect ». L’élément devient alors éditable grâce à l’outil « Sélection directe ». Mais ce n’est pas tout ! Appliquez plusieurs fois la fonction Dissocier depuis le même menu. Ainsi, vous pouvez effectuer les modifications indépendamment des éléments qui constituent l’objet.

12.Les modes de fusion

Ne passez pas à côté des modes de fusion. Ces derniers peuvent être utilisés objet par objet à l’aide du panneau « Transparence ». À l’inverse de Photoshop où tout le calque est touché par un changement de mode. Pour engendrer des transparences progressives, conservez le mode « Produit » pour masquer le blanc. Et puis le mode « Superposition » pour masquer le noir.

13.Nuance globale

Quand une nuance est appliquée dans plusieurs éléments d’un même document, il peut être laborieux de la modifier. En effet, vous devrez travailler un par un tous les éléments concernés. Fort heureusement, vous pouvez assembler toutes ces déclinaisons sous une même action. Pour ce faire, cliquez deux fois sur la nuance convoitée dans le panneau « Nuancier » et cochez l’option « Global ».

14.Réinitialiser au lieu de recommencer

La majorité des options d’outils présentent une touche « Réinitialiser ». Celle-ci permet d’annuler les réglages effectués et revenir aux réglages par défaut. Cette touche n’est pas disponible pour toutes les fenêtres. Tel est le cas quand vous souhaitez changer une forme vectorielle en objet 3D. Si vous voulez restaurer les options de cet onglet aux options par défaut, maintenez la touche Alt/Opt enfoncée. Cela permet de faire apparaître momentanément la touche « Réinitialiser » à la place de la touche « Annuler ».

15.Manipuler le format du document

Pour travailler confortablement, il est possible de réduire ou agrandir la zone de travail selon l’objet. Plus besoin de mesurer et calculer la modification de votre zone de travail de départ. Vous n’aurez qu’à vous rendre dans « Modifier les plans de travail ». Cette option se situe en haut à droite de la fenêtre « Format de document ». Vous pouvez alors redimensionner manuellement votre espace de travail.

Prix Illustrator : Formule d’abonnement et coût

Le prix d’Illustrator dépend de la formule que vous choisissez. En effet, ce logicielprésente des tarifs très variables.

Pour les particuliers :

  • L’offre spéciale photographie est de 9,98 euros TTC par mois,
  • Pour une seule application, le tarif est de 23,99 euros TTC par mois,
  • Pour toutes les applications, le prix est de 59,99 euros TTC par mois,
  • Pour toutes les applications + Adobe Stock, le prix est de 95, 98 euros TTC par mois.

Pour les PME et les grandes entreprises, le tarif se divise en deux :

  • 59, 99 euros HT par mois pour toutes les applications,
  • 24,99 euros hT par mois pour une seule application.

Pour les abonnements annuels prépayés :

  • Pour une seule application, le prix est de 287,77 euros TTC par an,
  • Pour le service cloud c’est-à-dire Illustrator + toutes les applications de création Adobe, le coût est de 719,88 euros TTC par an.

Voir tous les tarifs

 

Synthèse avis des clients pour le logiciel illustrator:

Illustrator est un excellent logiciel. C’est l’idéal pour la conception de vecteurs, la création de logos, des dessins animés, etc. De plus, son travail peut aller encore plus loin. Pour un graphiste, cet outil est recommandé, car il n’y a pas de meilleure solution. Une fois ses fonctionnalités maîtrisées, on peut aisément jouer avec le logiciel et en créer quelque chose.

Source : capterra.fr/software/140925/adobe-illustrator

Aucun autre logiciel n’est aussi parfait pour les utilisateurs qu’Illustrator. Avec ces fonctionnalités pratiques et intuitives, ainsi que sa polyvalence, il vaut la peine d’en acheter. C’est l’un des logiciels les plus puissants pour les images vectorielles.

Source :https://www.getapp.fr/software/103501/adobe-illustrator-cc

Avec le service d’abonnement Adobe Creative cloud, le prix est dorénavant un abonnement annuel. Vous n’aurez plus à acheter et à mettre à jour une version tous les ans. Cependant, le coût peut être prohibitif si vous n’utilisez pas Illustrator pour les entreprises. Mais, vu ses capacités, on ne peut pas dire que c’est trop cher.

Source :capterra.fr/reviews/140925/adobe-illustrator

 Vous avez déjà utilisé et testé Illustrator ?  Laissez nous votre avis dans les commentaires !

💰Où acheter le logiciel Illustrator ?

Si vous souhaitez vous procurer Illustrator d’Adobe Systems, rendez-vous sur les sites internet de distribution. Les plateformes comme Amazon ou Cdiscount proposent Illustrator dans toutes ses versions. De plus, avec ces sites internet, vous pouvez acheter Illustrator au meilleur prix. En outre, vous retrouverez les bons plans et les promotions incroyables sur les plus grandes marques de cet univers Logiciels. Enfin, ces magasins informatiques en ligne offrent le meilleur rapport qualité/prix pour votre achat.

S'abonner au logiciel

 

Sources :

livre-illustrator.com/information.html

tutoquest.com/illustrator-quest-ce-que-cest-presentation-dadobe-illustrator/

blog.advancedcreation.fr/2013/03/27/50-astuces-pour-illustrator/